AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bien le bonjour cher(s) membres et futur(s) membres! Le parc a ouvert le 26 juin 2015, nous vous souhaitons la bienvenue parmis nous.
Un Recensement a été fait il y a peu et de nombreux personnages importants tirés du film sont de nouveaux disponibles!!!!! Les inscriptions pour les Animaliers sont de nouveaux ouvertes !!!

Partagez| .

Stigandr - Grincheux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Stigandr - Grincheux Mar 30 Juin - 11:12

STIGANDR HRAFN

  
Behind my mind
Frey
 


A vrai dire Jurassic World c'est surtout un moyen de gagner sa vie dans un cadre un 'peu plus original'. N'ayant aucune passion pour les parcs à thème, les attractions et tout le tintouin, il ne lâchera pas une remarque agréable à ce niveau mais par 'égard' pour les autres il se contentera en public de lâcher un grognement qui veut tout dire avant de s'éloigner. Quant aux dinosaures, Stigandr les voit surtout en tant que réussite d'un projet assez fantastique pour les permettre de revenir à la vie et s'il faut pour prouver au monde l'avancée des progrès en matière de génétique et de manipulation des genomes créer un gigantesque parc d'attraction, alea jacta est. Au dela de ça il considère que tout ce business autour est ridicule et qu'on aurait dû se limiter à quelques bestioles paisibles et herbivores en captivité quelque part et ne pas aller plus loin. Depuis tout petit on le bassine avec la création  du monde par les mains de Dieu et malgré la route qu'il a suivit, il ne peut s'empêcher de penser que les créateurs du parc sont allés bien trop loin et risquent de pousser à leur propre extinction. Comme sa mère disait 'à trop jouer près du feu, on finit par se brûler'. Sti a bien l'intention de ne plus être là le jour où les accidents des parcs précédents se reproduiront, mais en attendant c'est un bon gagne pain et un boulot plus qu'intéressant.
 
  

  Mon image

  
informations

  
NOM - Hrafn
PRÉNOM - Stigandr 'Sti'
AGE - 35 ans
NAISSANCE - Tórshavn, Îles Féroé
NATIONALITE -  Féringen (Îles Féroé)
ORIENTATION - Hétérosexuel
SITUATION - Marié
DEFAUTS - lâche, a toujours quelque chose à redire, égoïste, froid, blessant, grincheux, colérique, peu sociable, méfiant
QUALITES - loyal, patient, sérieux, pointilleux, travailleur, protecteur, débrouillard, proche des siens, passioné par son travail
GROUPE - Scientifique
AVATAR - John Simm
  

  
behind the door

  
Salut à tous! Je m'appelle Frey et j'ai actuellement 20 ans. Je viens de pas loin de Strasbourg et je trouve cette ville sympa. Je suis une fan de Jurassic alors je trouve votre forum plutôt agréable. J'ai trouvé votre forum sur amie qui me l'a conseillé et cela m'a plu. Sinon j'ai pris un personnage inventé.
  

  
my story

  
 Stigandr vient du grand Nord, de là où il fait froid, à moitié jour et où les gens vivent sous la neige à longueur de temps. Un Fier enfant du Nord qui n'avait pas peur du vent, de la neige et du froid. Non, lui affrontait vaillamment ceux-ci et se plantait fièrement, les poings sur les hanches, faces aux bourrasques – face auxquelles le petit garçon finissait par plier ou s'il résistait trop longtemps, par être fauché. Le gamin ne craignait rien ni personne, son rêve à lui était de partir sur les mers et de voguer loin, très loin. Par monts et par vaux, aller jusqu'au bout du monde et devenir riche, très riche.

-T'aimes mieux ton père ou ta mère ?
-J'aime mieux la mer.


L'appartement était toujours vide, toujours silencieux. Il n'y errait que le bruit de pas félins de deux gros chats et le sentiment amorphe que ressentent ces petits ouvriers qui rentrer le soir de l'usine . Tout sentait la petite pauvreté, celle que les hommes nomment moyenne classe.. tout sentait les produits à bas prix acheté à la petite épicerie du coin, l'odeur douceâtre des fruits passés et la lessive restée trop longtemps au placard. Le linoléum se décollait lentement du mur, trop rongé par l'humidité qui s'infiltrait par tous les pores des murs. On sentait presque cette maison vivre, soupirer d'un long tremblement douloureux, d'un soupir de malade qui a passé trop de temps au lit et qui n'attend que de pouvoir se lever et faire quelques pas dans l'herbe et surtout de pouvoir sentir la douce caresse du soleil réchauffer sa peau trop pâle. Il n'y avait pas de jardin, juste un vieil arbre, plus vieux que l'habitation qui trônait pitoyablement au milieu d'autres identiques. Une cité dortoir dans lesquelles se trouvaient des dizaines, des centaines de familles qui ne se retrouvaient péniblement que le week-end.

~~~


-... et donc si je suis ton idée que papa est Odin et que maman est Frigg, qui sommes nous nous ?
-Beh beh beh... toi t'es Freyja ! Et c'est Thor, Loki et Sif.. euh je veux dire Baldr ! Je peux ravoir du dessert ?


Les regards de Freyja, Thor et Loki se tournèrent vers la figure maussade qui venait d'être renommée Baldr. Le garçon n'était effectivement pas des plus masculins avec ses longs cheveux dorés et les petites tresses qui parsemaient la chevelure. Le jeune homme maugréa vaguement quelque chose alors que le plus petit en profitait pour se resservir allégrement en tarte et enfourner rapidement dans sa bouche le plus possible avant que Freyja ne remarque le chapardage et lui mette une claque sur la main. Loki, Niklaus de son vrai nom, appuyé sur son poing avec un sourire moqueur sur le visage dévisageait en laissant échapper un ricanement, Thor(bjorn) quand à lui avait depuis longtemps cessé de faire attention à cela et défendait sa part du dessert contre toute possible invasion, mâchonnant avec application et en fusillant du regard qui aurait osé bouger vers son assiette.

-Et toi tu serais qui alors p'tite tête ?
-Moi j'serais Hermod ! Passque je cours plus vite que tout le monde et pis et pis que je suis le plus jeune
.

Freyja, surtout nommée Audur, eu tôt fait de débarrasser les maigres restes en secouant la tête avec un sourire et de les placer loin des petites mimines et grosses paluches de ses frères. Loki lui tendit les plats qui restaient tandis que Baldr, Aki de son vrai nom, allait se mettre silencieusement à l'évier pour faire la vaisselle. Stigandr quitta la table mine de rien et s'apprêta à disparaitre loin de la vue de tout le monde avant de se faire soulever par Thor.

-Tu oublies pas quelque chose, Hermod ?
- ... euh, bonne nuit ?


Thorbjorn laissa échapper un rire face au sourire édenté du plus jeune et le poussa vers l'évier ou attendait Nikulaus armé d'un torchon. Le petit garçon s'arma de celui-ci d'un air maussade et essuya plus ou moins maladroitement ce que lui tendaient Aki. Nikulaus les rangeaient tandis que Thorbjorn disparaissait. Audur surveillait, les bras croisés, qu'aucune casse ne soit faite et que personne ne soit blessé... mais surtout que le travail soit bien effectué.

-C'pas juste.. Pourquoi lui il fait rien ?
-Parce que lui a du boulot, p'tite tête.


Une fois le travail fini, Aki s'éloigna sans un mot, Nikulaus le suivit pour le taquiner et Stigandr tenta la fuite en longeant les murs... avant de partir en courant dans le minuscule couloir où il fut poursuivi par Audur qui l'attrapa à bras le corps et le transporta. Malgré les gesticulades, les cris et le corps qui s'agitait autant qu'il pouvait sous le regard impassible et moqueur des deux autres restés dans le coin.

-NAN, en fait t'es pas Freyja ! T'ES AMORA !
-Au bain et sans faire d'histoires !


Nikulaus laissa échapper un dernier rire avant de s'appuyer contre la chambranle de la porte, bras croisés tout en dévisageant le grand blond qui restait à ses côtés. Ils étaient très différents les uns des autres mais ils vivaient ensemble dans ce petit appartement tous ensemble, mangeaient ensemble, dormaient ensemble..

-Alors comme ça j'aurais ta peau, Baldr ? Allez, fais pas cette tête, on sait que tu es content de revenir à la maison pendant les vacances.
-Sorcière ! SORCIÈRE SORCIÈRE ! SORCIIIEEEEEEEERE


~~~


Il était parfois le Alfadir, entouré des deux gros chats, ses loups à lui, ses deux gros loups qui menaçaient d'attaquer le premier qui tenterait de se prendre au puissant Dieu des bêtises. Geri et Freki, ses deux puissants alliés. Il s'armait également de Gungnir sa lance, qu'il construisait arbitrairement avec un couteau de cuisine accroché à l'aide d'un élastique au balai et poignardait allègrement tout ce qui passait à la portée de sa terrible arme. D'un rond de serviette il se faisait Draupnir et partait à la conquête de l'appartement, joutait contre les chaises, défiait en duel l'armoire de sa sœur et finissait par être défait par les legos de son frère. C'était à ce moment là que le gamin abandonnait l'arme, enfilait les premières chaussettes qu'il trouvait et partait souvent en oubliant son petit déjeuner sur la table avec son gros sac d'écolier sur le dos.

Lorsqu'il rentrait, tout était déjà rangé par sa sœur qui cuisinait pour toute la famille. Ou par un frangin qui tartinait de beurre des tranches de pains et faisait cuire des patates avec du poisson cru lorsque la sœur ne pouvait être à la maison. 'Odin et Frigg' ne rentraient généralement que tard le soir. Le père était en déplacement et la mère loin de la maison. Le gamin ne les voyaient que rarement le soir et ils étaient généralement bien trop fatigués pour faire autre chose qu'un gros câlin ou lui raconter une histoire et le border. Son père mettait un point d'honneur à leur téléphoner au moins une fois par semaine, il fallait alors généralement le tirer loin du combiné pour le faire lâcher prise. Mais son père l'écoutait toujours avec patience et le laissait parler tout son saoul.. Ils étaient des gangsters, c'était ce qu'il disait. Ils étaient des figures de la délinquance et du pillage, des héros de ces contes merveilleux, c'était ce qu'il pensait. Ils étaient surbookés, c'était la réalité.

Stigandr collectait chaque pièces, chaque petites pièces pour lui. Il n'était pas le genre de gamins à aller dépenser sa maigre fortune en bonbons, en farces ou en jouets. Non, lui gardait précieusement l'argent dans une cachette secrète. Dans son matelas au niveau de la 3ème latte du sommier précisément. Le soir lorsque son frère le couchait, éreinté de fatigue et que le petit lui demandait éternellement l'histoire de Sigurðr, ses petits yeux se fermaient bien avant la mort du héros scandinave et il finissait immanquablement par murmurer un : 'je dors sur un lit d'or, tu n'y toucheras pas'. Sa sœur le bordait et lui baisait le front avant de lui murmurer un 'dors bien, Fafnir' en emmenant ses petits frères hors de la pièce en éteignant la lumière.

Un jour, en rentrant de l'école il trouva trônant sur son lit un de ces horribles cochon-tirelire. Dedans se trouvait toute sa cagnotte, celle qui était sensée se trouver dans son matelas. La prenant à bout de bras, il se rendit dans la cuisine et demanda à ses frères attablés ce que c'était que ça. Face au rire qu'il reçut comme réponse, il la balança contre le mur en insultant tout le monde et il fut plus que les bras de 'Thor' pour le maintenir alors qu'il se débattait comme un beau diable en jurant de toutes ses forces, le visage tout rouge et des larmes dégoulinant de ses joues. On avait pas le droit, c'était ses affaires, qu'on y touche pas ! Même Geri et Freki les deux gros chats habituellement complètement apathiques s'enfuirent loin des cris du petit garçon. Il fallut toutes les menaces, les cris, les consolations que purent exprimer Thor et Loki pour calmer le petit garçon. Le soir, il s'endormit, épuisé, avec la tirelire dans les bras, enroulée dans du gros bandage.

Le sentiment le plus familier de Stigandr était la solitude. Il la nommait son talent – il pouvait se sentir seul n'importe où. Elle le suivait partout comme un fantôme, accrochée à ses manches comme un enfant perdu. Il était seul quand il allait à l'école et personne ne lui parlait. Il était seul sur le chemin de l'école avec son gros sac sur le dos. Il était seul lors du déjeuner. Il était seul dans les couloirs. Il était seul dans la cour. Il 'était seul lorsque le professeur avec ses yeux tristes et fatigués lui disait qu'il était l'heure pour lui de rentrer à la maison. Il était aussi généralement seul lorsqu'il faisait le trajet du retour avec son gros cartable, à pas lents et mesurés, vers la chaleur du foyer. Mais l'appartement vide était de nouveau peuplé, par ses frères et sœurs et plus rarement par ses parents lorsqu'ils rentraient plus tôt que prévu.

Le dimanche, seul jour où son père aurait pu lui apprendre à construire, seul jour où sa mère aurait pu l'attraper pour le sermonner et l'utiliser pour l'aider et le serrer contre elle. Le dimanche, le petit s'enfuyait et quittait la maison. Il allait crier dehors, de ces cris d'enfants, courait dans tous les sens et une fois l'illusion donnée allait s'écraser dans la neige, face contre celle-ci et restait là... puis se retournait pensivement et faisait un ange tout en fixant le ciel au dessus de lui. Toujours tout seul. Toujours.

Le petit garçon était passé trop longtemps 'inaperçu'. On ne faisait pas réellement attention à lui. Ses frères une fois l'avaient emmené faire de la luge, un peu plus haut dans les collines. Ils avaient passé une longue journée, et le soir tombé s'étaient dirigés vers la maison... oubliant là le petit garçon. Ils ne s'en rendirent compte qu'une fois à l'appartement quand la sœur avait demandé où se trouvait le petit dernier.

~~~

-La tempête vient, hisse la voile ! C'est une fête pour nous, la mer en fureur ! Que le flot écume et bondisse ! Lâche, celui qui cargue sa voile ! Il vaut mieux couler bas !

Le gamin étendu dans la neige continuait de faire un ange en chantonnant tranquillement. A vu de nez, le soleil déjà bas, il ne devait pas être plus de 15h, il lui restait donc bien 3 ou 4h à passer dehors si le froid et l'humidité ne le faisait pas refluer vers l'appartement. Cependant il savait ce qui l'y attendait... Sa sœur avait remarqué les entailles sur la porte de sa chambre et l'avait poursuivi le matin même armé du rouleau à pâtisserie, comme dans un bon dessin animé. Sauf que le gamin n'avait pas ri lorsqu'il s'était pris un coup de rouleau. Il passa machinalement sa main sur la bosse qu'il avait au front en faisant la moue.

Il n'avait été sauvé que parce qu'un de ses frères s'était interposé entre les deux et avait arraché l'instrument de massacres des mains de la sœur. Il avait alors été envoyé dehors afin de ne 'plus trainer dans les pattes'. Ses parents avaient décidé de quitter Torshavn pour reprendre la vieille bergerie du grand père, décédé il y a quelques mois. Stigandr n'avait pas vraiment d'amis aussi aucun adieu déchirant ne résonna dans la classe le dernier jour, il quitta sans un bruit et en prenant toutes ses affaires et s'éloigna des vieux bâtiments avec son sac d'école bourré de ses affaires sur le dos. Ce déménagement ravissait surtout les parents, ils avaient toujours eu envie de quitter la ville, de vivre de la terre et avoir une famille toujours plus nombreuse. Stigandr se renferma en arrivant à la bergerie. Il n'y avait pas grand monde qui habitait autour, perdu au milieu des plaines boréales des îles Féroé. Il ne sortait que peu, surtout quand on le lui demandait pour aider son père, aller à l'école et lors des réunions de famille qui se faisaient le plus souvent chez eux.

Plus il grandissait, plus Stigandr devenait un gamin renfermé et grincheux, il n'aimait pas devoir aider son père à la bergerie et se rendit rapidement compte que malgré son amour pour la mer, le mal de mer lui, était bien présent. Il restait des journées à la maison à lire ses manuels de cours et  à s'occuper de ses petits frères et sœurs nés après leur arrivée à la campagne. Le seul événement marquant dans sa scolarité fut quand il brisa un bécher sur le visage d'une de ses camarades s'étant moqué de sa famille, entrainant des représailles du grand frère et une bataille rangée de la famille contre d'autres gamins des environs. Il continuait d'être seul, il en faisait un manteau duquel il refusait de se séparer et malgré les remarques et les demandes de sa famille. Il s'occupait à contre cœur de ses cadets et dès qu'il pu quitter la maison, il s'empressa de partir.

La logique aurait voulu qu'il suive un cursus normal et s'arrête après le bac, s'il était vraiment brillant et qu'il avait les moyens d'aller à l'université, de s'y rendre. Mais Stigandr ne voulait pas rester aux Féroé aussi réussit-il à convaincre Thorbjorn qui habitait depuis au Danemark pour exercer le droit de l'héberger le temps de ses études, lui et Thora, une jeune fille du village qui suivait le même cursus. Comme la grande majorité des féringiens, Stigandr comprenait et parlait danois et n'avait aucun mal à se dépatouiller en anglais. En parallèle il avait économisé sur l'argent de poche que lui avait donné son oncle quand il venait l'aider sur le bateau et sur les quelques petits boulots pour se financer ce dont il avait besoin au Danemark.

Ils étaient tous les deux brillants et ce fut presque évident que les deux petits féringiens se mettent ensemble. Qu'est-ce qui unit mieux deux personnes que leurs différences ? Le prolongement fut la demande en mariage. Deux thésards, tous les deux éloignés d'un pays dans lequel ils n'avaient pas l'intention de revenir. Ils aspiraient à d'autres choses. Stigandr voulait sortir de cette atmosphère sombre et ce sentiment d'être toujours entre deux heures, entre la journée et la nuit, dans le froid et l'humidité. Il voulait quelque chose de différent, un nom peut-être, de l'argent sûrement mais surtout il voulait toujours savoir plus. Aller plus loin. Montrer qu'il était capable.

Il n'eut aucun mal à  se trouver une place dans une entreprise réputée en sortant de son cursus universitaire. Le métier était relativement intéressant, bien payé, et pas trop de gens stupides pour l'emmerder. Stigandr n'était pas sûr de vouloir un enfant à cette époque. Il ne savait pas. Il ne savait pas s'il aurait la place pour permettre à un petit être de se développer entre lui et son travail. Pourtant quand il vit Thora défaite après la première fausse couche, son regard désespéré, il sut la réponse. Il ne voulait pas la perdre. Il ne voulait pas perdre l'enfant non plus.

Quand Siggy naquit, il ne sut répondre à aucune question. Etait-il prêt à être père ? Il voulait le croire. Il voulait croire qu'il pourrait être un meilleur père qu'un meilleur frère ou époux. Mais comble du sort, leur petite était aussi brisée que l'était Thora, à sa manière. Pas dans son coeur mais dans son corps. Elle ne pouvait entendre son père râler, elle ne pouvait pas leur faire la joie des premiers mots. Ce fut d'autres mots qu'ils durent apprendre, des mots silencieux, des mots qu'on dit avec le corps et avec les yeux. Pour Siggy.

C'est pour elle qu'ils décidèrent de quitter leur emploi pour travailler à Jurassic World, la crème de la crème. Ils étaient peut-être présomptueux de penser qu'ils seraient capable tous les deux. Mais le culot et le talent mènent toujours loin ceux qui en ont à revendre. Et pour Siggy, Stigandr avait largement de quoi donner. Parce qu'il voulait le meilleur pour elle. Sauf leur présence.

  
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Débarquement : 30/05/2015
Words : 485

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mar 30 Juin - 13:07

Ah tu t'est décidé pour l'avatar sur John :D.
Je te re-souhaite la bienvenue et toujours le blabla habituel, tu as 7 jours pour finir ta fiche et si tu as besoin d'un délais, hésite pas 14, mais je pense qu'en vue de l'état actuel, tu l'as pratiquement finis :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mar 30 Juin - 15:38

Oh bienvenue sur le forum :D

On est la si besoin :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mar 30 Juin - 19:15

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Débarquement : 26/10/2013
Words : 145

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mar 30 Juin - 19:26

dcsjnjdnkekle;dcenndklemùe

Tu sais que John Simm est mon idole ? Non ? XD Bienvenue officiellement parmi nous et n'hésites absolument pas en cas de questions *O*

Et j'veux un lien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mer 1 Juil - 1:34

Alors: je voudrais savoir pour le cité dortoir si c'est bon ou non car je ne vois pas ce que c'est. une petite faute pour allègrement, au-dessus avec un tiret mais je cherche la bête quoi xD. Franchement il n'y a pas grand chose a vrai dire.

Sinon je trouve ton histoire super interessante, ah le grand nord et la neige... 19

c'est avec joie que je te valide :D tu fais partie des notre alors vas vite dire ou tu veux aller pour ton groupe chez les scientifiques :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mer 1 Juil - 1:38

C'était en référence aux immeubles où l'on va juste pour dormir et où on repart rapidement le matin pour aller bosser, en fait.

Merci beaucoup ! :D 17

Plus tard je veux être généticien
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux Mer 1 Juil - 1:44

merci :)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Stigandr - Grincheux

Revenir en haut Aller en bas

Stigandr - Grincheux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Stigandr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JURASSIC WORLD ⌖ everything will be different :: Gestion de l'île :: Stop, papiers s'il vous plait :: Les nouveaux venus-