AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bien le bonjour cher(s) membres et futur(s) membres! Le parc a ouvert le 26 juin 2015, nous vous souhaitons la bienvenue parmis nous.
Un Recensement a été fait il y a peu et de nombreux personnages importants tirés du film sont de nouveaux disponibles!!!!! Les inscriptions pour les Animaliers sont de nouveaux ouvertes !!!

Partagez| .

I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C] Dim 19 Juil - 11:30

DAVIES MOLLY

  
Behind my mind
crédit Shiya
 


Vous rigolez ? On parle de dinosaures là hein ! D-I-N-O-S-A-U-R-E-S ! C'est genre, la chose la plus cool qui existe depuis la création d'internet. D'accord, au départ c'était un peu bancal comme projet, surtout au niveau sécurité, mais il faut tout de même reconnaître que pour l'époque – 1993 tout de même rappelons-le – le Jurassic Park bénéficiait des meilleurs systèmes brevetés. Malheureusement pour lui, Hammond a toujours été en avance sur son temps. Mais maintenant, la technologie a rattrapé le rêve car c'est bien de cela dont il s'agit : un rêve. Le rêve, par exemple, d'une petite fille elle aussi trop en avance qui n'avait pour seuls amis que des dinosaures en plastique qu'elle avait surnommé Froufrou, Bonbon et Kiki. Les choses n'ont que peu changées depuis : je ne suis plus une enfant, mais je continue à donner des petits noms aux dinosaures de l'île. Cet endroit est comme un vaste terrain de jeu pour moi, j'aime passer mon temps à arpenter les chemins que je connais déjà par cœur dans le but de trouver une idée à développer, appliquer et proposer aux administrateurs – souvent dans cet ordre – et ce au grand dam de mes patrons qui aimeraient parfois me voir dans mon bureau plus souvent. J'ai conscience d'avoir énormément de chance car malgré tout ils me laissent relativement en paix, comme la plupart des employés du parc d'ailleurs. Donc pour résumer une super équipe, une île paradisiaque et les jouets de mon enfance grandeur nature, que demande le peuple ?
 
  

  Mon image

  
informations

  
NOM - Davies
PRÉNOM - Molly
AGE - 32 ans
NAISSANCE - 12 Mai
NATIONALITE - Américaine
ORIENTATION - Hétérosexuelle
SITUATION - Célibataire
DEFAUTS - Perfectionniste – Fatigante – Impatiente – Naïve – Bornée
QUALITES - Brillante – Amusante – Franche – Amicale – Loyale
GROUPE - Scientifique (Chef Concept)
AVATAR - Zooey Deschanel
  

  
behind the door

  
Salut à tous! Je m'appelle Momo et j'ai actuellement 24 ans. Je viens de Cholet et je trouve cette ville sympa – ou non. Je suis une fan de Jurassic alors je trouve votre forum dans ma barre de favoris *SBAF*. J'ai trouvé votre forum sur Pub RPG et cela m'a plu. Sinon j'ai pris un personnage inventé. J'ai des choses à dire par contre qui sont Carottes. Cochon. Chipolatas.
  

  
my story

  
Welcome to Boringalls...
CRACKLE BONES


Mon histoire commence comme toutes les autres histoires : un homme, une femme, un coup de foudre. Mes parents se sont rencontrés à l'université du coin, ma mère y étudiait la littérature et mon père y cherchait des toilettes... Elle est tout de suite tombée sous son charme de campagnard un peu perdu et lui avait été envoûté par son sourire facile et sa gentillesse. Ils se sont fréquentés, se sont fiancés et enfin se sont mariés selon la tradition. Un couple banal dans une ville banale et bientôt ils eurent ce petit trésor, cette magnifique boule de joie : moi. Je suis née et ai grandi à Ingalls, charmant petit patelin du Wisconsin. Mes premières années aussi ont été banales, à ceci près qu'entre deux parties de dînette avec mes dinosaures en plastique et autres jouets affublés de prénoms farfelus, je lisais et comptais déjà avec une extrême facilité.

Mais ce n'est qu'en première année de primaire que l'on me fit passer les tests pour définir à quel point j'étais en avance. Et quelle avance, à l'âge de six ans je maîtrisais déjà presque tout le programme de l'école primaire aussi quand vint le temps pour mes camarades d'entrer en deuxième année de primaire, j'entrai pour ma part en première année de secondaire avec cinq ans d'avance. Je pensais être davantage stimulée intellectuellement mais ce ne fut pas le cas, je continuai de m'ennuyer durant les classes à cause de l'avance que je maintenais sur mes camarades en lisant tous ce qui me passait sous la main. J'apprenais avec une facilité déconcertante, ce qui, en plus de mon jeune âge, acheva de me rendre impopulaire auprès de mes camarades de classe. Heureusement que je pouvais compter sur Leo.

Leo, ou plutôt Leona mais elle cogne tout ceux qui l'appellent comme ça, c'est ma meilleure amie depuis le berceau. Littéralement. Nos pères sont amis depuis genre la préhistoire, alors quand ils sont devenus papas de petites filles la même année ils ont décidé que nous serions amies, qu'on le veuille ou non. Mais Leo est cool, alors ça n'a pas été difficile de l'aimer. Je pense que j'ai passé plus de temps chez elle que chez moi histoire de rattraper le temps que nous ne pouvions plus passer ensemble en cours. Elle est comme la sœur que je n'ai jamais eu... Et aussi un peu le frère que je n'ai jamais eu non plus. A chaque fois que quelqu'un se moquait de moi pour une raison ou une autre – et soyons honnêtes, je suis bizarre alors des raisons il y en a beaucoup – elle lui mettait la raclée de sa vie autant pour me venger que pour me faire rire. Leo c'est un peu mon âme sœur, c'est la Thelma de ma Louise, le Joey de mon Chandler, le Pippin de mon Merry ! On est inséparables, croyez-moi, nos mères ont essayé.

Pas qu'elles n'aimaient pas nous voir ensemble hein ! C'est plutôt qu'elle n'aimaient pas ce que nous faisions quand nous étions ensemble. Comme la fois où elle m'a aidée à collecter assez de pétards pour construire un propulseur dorsal miniature après que mes parents m'aient interdit d'utiliser de la dynamite. Ou la fois où nous avons peint les vaches de son père pour leur éviter de se faire enlever par les extraterrestres. Ou encore la fois où nous avons volé la laine des moutons pour voir si on étaient capables de tisser nos propres vêtements – réponse : non. J'ai toujours été bricoleuse, quoique d'une maladresse affligeante, et mes inventions s'accumulaient dans la grange de monsieur Jackson qui était bien le seul adulte à me laisser travailler tranquille.

Qu'elles soient utiles ou non, mes babioles agrémentaient les visites de la ferme que Leo organisait pour les enfants de notre âge qui étaient d'ailleurs plus intéressés par les animaux que par mes créations. Ces visites étaient payantes, bien sûr, Leo a toujours eu un vrai sens des affaires, et cet argent devait nous aider à quitter plus rapidement notre bourgade que nous appelions Boringalls car je m'ennuyais en cours et qu'elle s'ennuyait tout court. Malheureusement nos parents nous avaient coincées et les visites durent cesser. Alors on passait notre temps à rêver à la place, rêver du jour où nous partirions enfin vers d'autres horizons plus stimulants pour nous deux.

Welcome to Harvard.
CRACKLE BONES


Cependant lorsque vint l'heure pour moi de quitter Boringalls, je partis seule à mon grand désarroi. J'avais quatorze ans à l'époque et alors que ma seule amie, ma meilleure amie, entrait en première année de lycée moi je commençais l'université. Et pas n'importe quelle université, celle d'Harvard dans laquelle j'avais été reçue et où j'avais obtenu l'une des meilleures bourses du pays. J'avais longuement hésité sur le cursus que je voulais suivre, à vrai dire j'hésitais depuis que j'étais en âge d'entrer à l'école, mais cette première année de matières générales m'avait aidée à me décider. J'obtins donc ma licence en Ingénierie au bout de trois ans au lieu de quatre. Je continuais mon avancée mais il y avait une différence fondamentale entre mes années à Ingalls et mes années à Harvard : à l'université je n'étais pas rejetée par mes camarades. J'étais plus jeune, certes, mais hormis quelques traits d'humour, personne ne me le reprochait, pas plus que mon côté bizarre.

Pour la première fois de ma vie, j'avais des amis qui comprenaient tous les détails techniques de mes inventions, pas que Leo était stupide, mais plutôt... Normale. J'adorais mon amie, mais parfois j'avais besoin de parler à des gens qui savaient de quoi je parlais, qui comprenaient mon enthousiasme pour telle ou telle découverte. Je ne m'ennuyais plus, j'avais toujours quelque chose à faire, à apprendre, et bien vite je devins une mauvaise amie pour la personne la plus importante pour moi. J'étais heureuse, j'avais quitté Ingalls et je ne réalisait pas à quel point Leo était seule et avait besoin d'aide. Je ne le découvris que plus tard, trop tard. A la mort de madame Jackson, je suis rentrée dans ma ville natale et suis restée durant toutes les vacances pour renouer avec ma sœur de cœur que je m'étais promise de ne plus jamais délaisser de la sorte. Elle ne m'en tenait pas rigueur, mais je m'en voulais tout de même énormément.

A la fin des vacances je dus repartir à Harvard pour valider mes dernières unités de valeur mais je prenais désormais le temps d'appeler Leo tous les deux jours. On me donna ma maîtrise en Ingénierie dans laquelle j'ai majoré en mathématiques appliquées et minoré en physique. De ce fait j'ai eu la chance d'avoir pour professeur mathématicien – pardon, chaoticien – le Docteur Ian Malcolm. Je me souvenais de lui bien sûr, de comment il avait été moqué et traîné dans la boue lorsqu'il avait parlé du Jurassic Park et de comment il avait été publiquement honoré après qu'il ait sauvé San Diego de Tyrannosaure particulièrement grognon. Mais en plus d'être un héro, cet homme était un génie. J'adorais l'écouter parler de la théorie du cygne noir, la théorie des jeux ou encore la théorie du chaos, sa préférée. Il était brillant, charmant, spirituel, une vraie rock star dans son genre.

C'est lui qui fut mon référent en mathématiques pour ma thèse de doctorat. Doctorat que j'obtins haut la main à l'âge de vingt ans. J'étais arrivée au bout de mon plan, je n'avais désormais plus qu'à entrer dans le monde et devenir quelqu'un. Sauf que j'ignorais qui. Leo était partie faire de l'humanitaire en Afrique, j'étais heureuse pour elle mais également jalouse car elle savait qui elle voulait être. J'avais encore tant de choses à apprendre, tant de curiosité pour tout que quitter l'université aussi vite me semblait une erreur. Alors j'ai enseigné quelque temps à Harvard dans l'un des meilleurs programmes du pays tout en me consacrant à la recherche. Je continuais d'apprendre avec mes anciens professeurs, ceux qui étaient désormais mes collègues. La physique, la mécanique, tout cela n'eut bientôt plus de secret pour moi, pas plus que la littérature et les langues n'en avaient eu depuis l'école primaire. Harvard n'avait plus rien à m'offrir, alors je pris la décision de partir.

Welcome to Jurassic World !
CRACKLE BONES


Les propositions d'embauche ne tardèrent pas à pleuvoir, mais je savais déjà qu'une seule m'intéressait. Masrani Global me fit une offre que je ne pouvais pas refuser : un poste d'ingénieur sénior dans la branche télécommunication de l'entreprise. Ma mission était on ne peut plus simple : m'assurer que toutes les machines étaient en parfait état de fonctionnement et surtout aux normes de sécurité, non seulement dans les structures les plus proches mais aussi à l'étranger. C'était le deuxième avantage de ce boulot – le premier étant que je bidouillais des machines complexes à longueur de journée – le fait de voyager partout. Cela me permit de rendre visite à Leo, avec qui je ne communiquais que par répondeurs interposés depuis qu'elle avait quitté le pays. Et pourtant, malgré les heures et les heures de messages enregistrés que nous nous laissions, elle avait négligé de m'annoncer un petit quelque chose. C'est ainsi que lors de nos retrouvailles, j'appris avec consternation, stupeur mais peut-être aussi un peu de tristesse, qu'elle s'était mariée. Sans moi.

Je fus cependant incapable de lui en tenir rigueur, je n'ai jamais été capable de lui reprocher quoi que ce soit, et je tentai de faire la meilleure impression possible à son époux malgré mes éternelles maladresses et ma tendance à parler trop vite. Il se montra charmant, pourtant je fus forcée de constater que je n'arrivais à l'apprécier. Il avait beau être le mari de ma meilleure amie de toujours, il me faisait froid dans le dos, un peu comme Ramsay Snow : il affichait un air faussement bienveillant, un sourire doucereux et pourtant on pouvait lire dans son regard qu'il n'attendait qu'un moment d'inattention de votre part pour vous couper le pénis... Bon je n'en ai pas, mais vous voyez l'idée ! J'ai tenté à plusieurs reprises d'ouvrir les yeux de Leo, en particulier lorsqu'elle m'avait avoué de quoi ils gagnaient leur pain, mais elle l'aimait.

Après quelques années à voyager autour du monde – à me perdre autour du monde serait une formule plus exacte – je fus promue dans les bureaux centraux de la firme où je devins chef ingénieur. J'étais chargée de faire avancer les innovations techniques et technologiques grâce à une équipe rien qu'à moi. Nos projets impressionnèrent la direction et à l'âge de vingt-neuf ans j'appris d'une amie aux ressources humaines qu'un poste de chef concept s'était libéré à Jurassic World qui avait finalement ouvert ses portes malgré les virulentes recommandations des Docteurs Malcolm, Harding, Grant et Degler née Sattler. Je n'eus qu'à postuler et le travail me fut offert.

Très vite les semaines, les mois, les années passèrent. Moi qui avait passé ma vie à chercher de vrais défis, j'étais comblée. Il m'arrivait souvent, trop au goût de mes supérieurs, de promener dans le parc à la recherche de nouvelles idées d'inventions pour améliorer le parc et après quelques recherches approfondies – comprendre ici que je cherchais l'inspiration dans des cartoons et autres comics – je les proposais à mon équipe avec les calculs de base que nous nous employions à mener à terme. Nos patrons étaient emballés par le travail que nous accomplissions et très vite notre département devint une référence mondiale en matière d'innovation au même titre que les laboratoires de recherches du parc l'étaient dans leur domaine. Je me sentais à ma place, enfin.

Et l'année dernière, j'appris la nouvelle. Ma mère m'appela et entre deux interrogatoire sur ma vie privée qui était selon elle d'un calme affligeant, elle m'apprit que Leo était rentrée à Ingalls, elle qui avait juré de ne jamais y remettre les pieds. Elle avait quitté sont mari et nos parents s'inquiétaient vraiment pour elle. Je pris alors le premier avion et avant même d'embrasser mes parents je rendis une visite surprise à ma sœur de cœur. Lorsqu'elle m'avait ouvert la porte, je l'avais fixée quelques secondes sans parler avant de lui donner un coup dans l'épaule avec mon petit poing inefficace en la traitant calmement d'imbécile qui sonnait un peu comme un « Je te l'avais dit » et beaucoup comme un « Je suis désolée ».

Je n'oublierai jamais cette journée. Après cela nous sommes retournée dans cette grange qui nous semblait si immense quand nous étions enfants et où s'accumulaient toujours mes premières inventions. Je lui ai parlé d'un poste de guide à Jurassic World qui allait se libérer dans les jours à venir, j'étais au courant car la guide qui partait était une connaissance. Évidemment avec un CV tel que le sien, Leo fut engagée tout de suite. Désormais tout est parfait, j'ai un travail qui ne cessait de me passionner, ma meilleure amie avec moi et mes dinosaures à qui j'avais donné des petits noms. Ma mère attend toujours que je me marie, mais je dois dire que c'est autre chose qui me préoccupe : ce nouveau dinosaure sur lequel mademoiselle Dearing a fondé tant d'espoirs. C'est certes un projet stimulant et révolutionnaire, mais vu toutes les précautions de sécurité que l'on a commandé à mon département, je ne suis pas sûre que le jeu en vaille la chandelle...
  
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Débarquement : 30/05/2015
Words : 485

MessageSujet: Re: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C] Dim 19 Juil - 11:47

Bienvenue parmi nous ! Contente de vous voir ici :).
Si tu as des questions, hésite pas !
Bonne chance pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C] Dim 19 Juil - 12:30

Bienvenueeeee!

(chipolatas <3)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C] Dim 19 Juil - 17:21

Merci pour votre accueil 33

J'avance doucement mais sûrement mon histoire. J'essaye de faire au plus succin, mais Molly n'en fait qu'à sa tête du coup l'histoire sera un peu longue sorry tap
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Débarquement : 30/05/2015
Words : 485

MessageSujet: Re: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C] Mar 21 Juil - 13:48

Histoire aussi bien détaillé, j'ai pris plaisir à la lire ! Attention cependant, le parc n'a pas ouvert vraiment ses portes tout de suite, c'était confidentiel au début puisqu'il à mis 10 ans avant d'ouvrir donc il faut bien faire attention à la chronologie vis à vis de ton personnage, donc modifie peut-être un peu cela.





Bienvenue sur le forum Jurassic World


...



Recoucou Invité sur le forum
.

Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es enfin parmis nous! Et oui tu es validé(e)! Quel joie de te voir enfin parmis nous définitivement! Le plus dur est passé, le reste sera plus facile! Car oui il est temps de te faire des amis donc rendez vous dans la partie des liens pour trouver des amis ou non. Mais tu peux aussi ouvrir un sujet pour répertorier tes rps. Si tu a besoin de liens trés particulier tu peux aller te faire des scénarios mais n'en abuse pas non plus. Et puis tu peux toujours aller participer au forum en faisant les events! Cela nous ferrait plaisir. Tu peux toujours demander de l'aide si besoin est. Je pense que tout est bon maintenant. Encore une fois de plus, bienvenue sur Isla Nublar!

Le staff de Jurassic World

par humdrum sur ninetofive



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C]

Revenir en haut Aller en bas

I'm not weird, I'm special! ~ Molly Davies [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Weird's Pension
» Next - Space Marine Special Ops
» Sites special tailleurs
» weird war 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JURASSIC WORLD ⌖ everything will be different :: Gestion de l'île :: Stop, papiers s'il vous plait :: Les nouveaux venus-