AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bien le bonjour cher(s) membres et futur(s) membres! Le parc a ouvert le 26 juin 2015, nous vous souhaitons la bienvenue parmis nous.
Un Recensement a été fait il y a peu et de nombreux personnages importants tirés du film sont de nouveaux disponibles!!!!! Les inscriptions pour les Animaliers sont de nouveaux ouvertes !!!

Partagez| .

Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff." Dim 14 Juin - 21:50

OSCAR G. COOPER

 
Behind my mind
FEAT Penguin factory
 


Pour tout dire, rien ne prédestinait Oscar à travailler dans un parc animalier. Son côté sociopathe l'empêche de communiquer proprement avec d'autres individus de son espèce. Pourtant, il a trouvé sa place au milieu des dinosaures. En effet, beaucoup de spécimens se baladant aujourd'hui dans les grilles du parc sont passés par ses soins, alors qu'ils n'étaient que de jeunes spécimens fragiles et affamés. Il est un peu leur mère à tous. Certains le lui rendent bien... D'autres... Et bien, on ne peut pas changer la nature des carnivores, pas vrai ? Dans le parc, Oscar s'occupe de la nurserie, il nourrit et s'occupe des jeunes jusqu'à ce qu'ils soient assez grand pour gagner leur groupe. Bien sûr, il y en a des plus coriaces que d'autres, mais il garde un bon souvenir de chaque dinosaure. Il fait également les remplacements dans le secteur des petits herbivores, quand il manque un soigneur.

Son dinosaure préféré reste le jeune T-Rex, désormais adulte, dont il a eu la charge pendant deux longues années. Certes, c'est devenu un gros bébé aussi dangereux que les autres, mais il reste SON bébé. Et rien ne lui enlèvera cette idée de la tête. Il apprécie également les jeunes diplodocus, qui le suivent généralement lors de ses balades dans le parc, comme des chiots courant après leur maman. C'est pour cette raison qu'il a plutôt la côte auprès des gens. C'est sûr que voir des bébés diplos qui feront dans cinq ans sept fois leur taille est impressionnant. Et puis on peut les câliner, alors forcément.

Il a plutôt de bonnes relations avec ses collègues, quoi qu'il reste un peu distant, et cloîtré dans son bâtiment assez souvent. Il va même jusqu'à les éviter le matin, en arrivant le plus tôt possible.

Ce parc, c'est toute sa vie. Il y passe presque toute la journée, voir la nuit, puisqu'il n'abandonne jamais un bébé malade tout seul, quitte à faire des heures supplémentaires.

 

  Mon image

 
informations

 
NOM - Cooper
PRÉNOM - Oscar Geronimo
AGE - 38 ans
NAISSANCE - 19 Juillet 1976
NATIONALITE - Anglais
ORIENTATION - Asexuel & Aromantic
SITUATION - Pas intéressé.
DEFAUTS - Sociopathe, Lâche, Drama-queen, Maniaque, Opportuniste
QUALITES - Génie, Virtuose, Sportif, Gentleman, Va jusqu'au bout de ses projets
GROUPE - Animaliers
AVATAR - Benedict Cumberbatch
 

 
behind the door

 
Salut à tous! Je m'appelle Myfanwi et j'ai actuellement 18 ans. Je viens de Gallifrey et je trouve cette planète sympa-ounon-. Je suis une fan de Jurassic alors je trouve votre forum totalement génial, sinon j'y serais pas. J'ai trouvé votre forum sur PRD, j'fais parti du staff du début et cela m'a plu. Sinon j'ai pris un personnage inventé. J'ai des choses à dire par contre qui sont coin coin.
 

 
my story

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Oscar n'a pas eu une naissance banale. Sa mère, Rosa Warmer, était une prostituée, doublée d'une arnaqueuse. D'après ses propres mots, son père serait un homme d'affaire plein aux as, décérébré et incapable de s'occuper d'eux. Le truc, c'est qu'elle avait beau dire ce qu'elle voulait, elle ne voulait pas de lui non plus. Oscar, c'était le nom du chien, mort deux semaines avant sa naissance. Geronimo, c'est le nom qu'elle a pris au hasard dans un dictionnaire de noms propres. Et Cooper, c'est le nom de son père. Enfin, de son supposé père. Parce que sa mère n'avait pas voulu donner son vrai nom à la sage-femme, pour préserver son job et ses clients. Au début, elle ne voulait d'ailleurs pas de lui, mais elle avait changé d'avis, en se disant que le gosse pourrait lui être utile.

Les premières années, il n'était que le gosse mignon, qui servait à gagner des sous dans la rue. Elle lui apprit à danser assez jeune, pour attirer la pitié du public, gagner plus de sous. Oscar n'était qu'un moyen de gagner du pognon, jamais une caresse, jamais un mot gentil. A quatre ans, il n'était toujours pas allé à l'école, mais il apprenait, de son côté, tout seul. Rapidement, il apprit les tables d'addition et de soustractions, de multiplication. Il trouvait dans les chiffres un réel soutien, bien loin de l'agitation de la rue et des numéros de cirque que lui faisait faire sa mère. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il en avait marre. Il ne comprenait pas pourquoi il faisait ça, alors que tant d'autres personnes de son âge passaient chaque matin avec leurs parents, pour aller à l'école. Malgré son jeune âge, Oscar finit par prendre conscience que sa mère n'était pas un modèle de sagesse, et il décida donc de fouiner du côté de l'école. Il commença à espionner sous les fenêtres, écoutant les cours, prenant des notes. A sept ans, il savait lire et écrire parfaitement, rien qu'avec des cours volés.

L'année suivante, sa mère fut arrêtée, pour prostitution. Oscar fut alors révélé au grand jour. Bien sûr, on le retira à sa mère, et pour tout dire, ce fut un grand soulagement pour lui. On le plaça en famille d'accueil, pour tout dire, il la considère toujours comme sa vraie famille. Eux, au moins, ils l'ont compris de suite. Oscar a rapidement montré de quoi il était capable. A neuf ans, tous ses professeurs étaient impressionnés par ses dons naturels pour les mathématiques et les sciences. Il sauta une première classe. Le collège s’avéra aussi simple que les années précédentes, ils impressionnait les professeurs, certains l'utilisaient même pour faire des démonstrations devant la classe. Il était redevenu un animal de foire, exposé à la vue de tous, y compris des petits abrutis.

Rapidement, il fut pris comme souffre-douleur officiel de la classe. N'importe quel petit maux lui était mis sur le dos, n'importe quelle embrouille était de sa faute. Une vraie tête de turc. Pourtant, Oscar ne se démonta pas, loin de là. En les ignorant, il devint plus fort, plus stable. Il se contentait de les snober, les regarder de haut, une botte écrabouillant une poignée d'insectes sous ses pas. Et ça ne le gênait pas. Il avait conscience de sa supériorité intellectuelle. C'est bien la seule chose que lui reprochait ses professeurs de toute manière. Les années passèrent, Oscar obtient brillamment ses diplômes, sans réellement se donner à fond. A l'université, il trouva enfin une utilité à tout ce qu'il avait appris.

Il se lança dans l'histoire, puis dans l'archéologie. Ses talents remarquables attiraient les convoitises. Et pour tout dire, sans eux, il n'aurait jamais été mis au courant du projet Jurassic World. Pour tout dire, en arrivant sur Isla Nublar, après une invitation, il ne savait même pas ce qu'il se passait là bas. On lui avait dit que ça concernait des dinosaures. On lui avait jamais dit qu'il serait face à eux. Bon, au début, il fut obligé de se prêter aux basses besognes, le nettoyage des cages et tout ça. Mais par bohneur, l'ancien directeur de la nurserie dût quitter précipitamment le projet, et il s'avéra qu'il avait les compétences nécessaires pour s'occuper des bébés dinosaures. Ce n'est pas ce qu'il voulait faire, lui, il visait le laboratoire. Mais petit à petit, il commença à se rapprocher des animaux.

C'est lorsqu'il reçu son premier T-Rex qu'il apprécia vraiment l'expérience. Rexie, comme il la surnomme tendrement aujourd'hui n'était qu'une toute petite chose lorsqu'il l'a reçue, à peine sortie de l’œuf. Elle était bien loin du monstre présenté aujourd'hui comme un phénomène de foire dans sa cage. La demoiselle l'a longtemps considérée comme sa mère, le collant presque. A un an, elle ne savait toujours pas se nourrir toute seule, elle avait besoin de la présence d'Oscar pour s'endormir, et aucun soigneur ne pouvait l'approcher à part lui. L'un d'eux y avait même perdu une main. La situation a légèrement changé lorsque la dame est devenue plus grande que lui, en taille. Elle a commencé à prendre conscience de sa puissance, et Oscar s'est déjà retrouvé coincé dans ses bras, pendant presque trois heures. Elle l'avait pris comme doudou, et personne n'arrivait à lui faire lâcher prise. Elle avait finalement lâcher Oscar à l'heure du repas, et le gaillard avait pris conscience que son bébé avait bien grandi. Deux semaines plus tard, elle était totalement sevrée, et on la déplaça en enclos.

Bien sûr, Rexie n'est pas la seule à être passé entre ses mains. La majorité des tricératops ont pour Maman Oscar. En revanche, avec certains animaux, comme les vélociraptors, le courant n'est pas passé. Ces animaux sont indomptable, il ne sait toujours pas comment les dresseurs font pour les garder à distance. L'un d'eux avait réussi à lui planter sa griffe dans le cou, alors qu'il nourrissait les autres. Il en avait encore la cicatrice. Il préfère donner les vélociraptors directement aux dompteurs maintenant, lui, il ne se sentait plus essayer de les domestiquer.

Enfin, depuis bientôt quatre mois, il a à charge quatre jeunes diplodocus. Ils n'atteindront leur majorité que dans cinq ou six ans, il a donc tout le temps de s'en occuper. Maya, Rosa, Callie et Sparadrap le considèrent comme leur mère. Ils le suivent comme des chiots. Oscar a d'ailleurs pris l'habitude de se balader avec dans le parc, ça fait une animation pour les visiteurs, et ça les habitue à la présence d'autres humains. Il ne peut malheureusement pas faire ça avec tous, par exemple, avec Rexie, ça aurait pu être très dangereux. Mais eux sont pacifiques, et voir des autres bipèdes ne les dérangent pas plus que ça. Les dames sont devenues les peluches de la nurserie.

Oscar s'est totalement dévoué à son travail. Il s'est épanoui dans son métier comme jamais, au point, où, désormais, ils les considèrent comme sa propre famille.

 
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Débarquement : 26/10/2013
Words : 405

Ma survie
Dans mon sac:
Situation de crise:
80/100  (80/100)
Mon dino préféré: Les raptors, c'est tellement malins ces trucs la!!! je suis fascinée *.*

MessageSujet: Re: Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff." Lun 15 Juin - 10:31

Oh yeah :D 32 32
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité

MessageSujet: Re: Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff." Mar 16 Juin - 14:19

Hop, fiche terminée, je m'autovalide :D
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff."

Revenir en haut Aller en bas

Oscar G. Cooper :: "Don't take my stuff."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Oscar G. Cooper :: "Sit. And shut up."
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» Oscar et la dame Rose
» green stuff liquide
» Monter son stuff soi même

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JURASSIC WORLD ⌖ everything will be different :: Gestion de l'île :: Stop, papiers s'il vous plait :: Les nouveaux venus-